Pensez la prévention, agir pour la santé

Contactez-nous !

Préventica 2017

Zoom sur notre action "Stress et travail" 

Découvrez toutes les actions sur-mesure réalisées par l'IRPS 

Retrouvez les actualités de l'IRPS et de la prévention santé

Découvrez notre dossier "Alcool et Addictions"

Retrouvez toutes les infos sur le sommeil 

Santé et travail
Education et promotion de la santé
Bien vieillir
L'IRPS vous accompagne sur 3 domaines principaux sur la base d’interventions définies
ou conçues spécifiquement avec vous !
Trier les références :
Actions Actualités Dossiers Matinales Actions sur-mesure Newsletter

Face à la pléthore, aux risques et aux coûts des médicaments en France,

Y a-t-il un plan B ?

 

Fin juillet 2015, un titre à la une d’un grand quotidien mobilise mon attention, quelque peu saturée en ces journées caniculaires  « l’Europe bannit 700 médicaments génériques testés en Inde »[1].  Adepte de ces substituts, je suis intrigué et quelque peu dérangé dans la confiance que je voue aux médicaments génériques et à l’audace de  pays comme l’Inde[2], pour exemple.

                                                                                                                     

Une lecture attentive de l’article, m’apprend qu’il n’y a pas risque pour la santé mais des « doutes sur la qualité des tests de suivi sur les patients qui conduisent à leur retrait du marché… ».  Là, je sens les « règlements de compte » dans le monde honni de la concurrence entre firmes, marchés et pays. Vous connaissez.

En effet l’histoire des génériques, c’est celle de la copie ou plus précisément de la réappropriation, des médicaments [3]dont la propriété est tombée dans le domaine public, c'est-à-dire une fois finies les périodes couvertes par les brevets. Mais une copie conforme, c'est-à-dire à effets identiques et contrôlés, malgré les tentatives incessantes pour les disqualifier. Même s’il faut reconnaitre quelques inconvénients liés  à certains composants (les excipients) qu’on ajoute au principe actif.

J’y ai, comme beaucoup, souscrit d’autant qu’ils étaient moins chers[4] en me disant que c’était autant de gagné sur les sommes remboursées par l’assurance maladie, les complémentaires et les restes à la charge des ménages. Je me disais que les médicaments seraient de ce fait plus accessibles aux pays aux faibles ressources et/ou dépendants des centres de production. Des pays comme l’Inde ou le Brésil ont ainsi pu régler une partie de leurs besoins et s’imposer sur le marché international.

Il a fallu convaincre et pratiquement « acheter » des adhésions pour que la prescription des génériques gagne du terrain en France[5].

 

Jusqu’au  jour où j’ai vu des firmes  aux labels bien connus, qui produisent ou commercialisent un médicament à leur marque, investir et proposer la même molécule sous une forme générique.

Ma conviction a aussi été ébranlée  quand j’ai constaté, comme d’autres, les difficultés des personnes âgées et  des  malades chroniques à s’y retrouver, dans l’océan des intitulés et des présentations.

Là, je me suis dit qu’effectivement, les génériques,  c’est moins chers que les mêmes médicaments vendus sous le nom de marque mais qu’in fine, la dépense totale n’était pas pour autant maitrisée. Et surtout que la solution des génériques ne réglait ni la surconsommation, ni les accidents, ni n’évitaient  les scandales comme pour le Viox*, le Médiator* ou les pilules de 3ème génération.

Alors l’édito du journal daté du même jour qui pose la question de savoir s’il y a un plan B, a résonné à mes oreilles.

 

Et là, je me suis rappelé des efforts de l’OMS quand cette grande organisation intergouvernementale se range du côté de la santé pour tous et de sa recommandation pour limiter les listes des médicaments commercialisés ou distribués, aux médicaments essentiels(LME)[6].

 

Je me suis rappelé les revues, les émissions et les colloques qui donnaient à voir un pays comme la Suède se contenter d’une liste de 300 médicaments essentiels, couvrant la grande majorité des affections et des besoins des patients, qui plus est, avec l’adhésion de ces mêmes patients et des prescripteurs.

 

Je me suis dit tout bas que l’éditorialiste du Le Monde ferait bien de faire un petit tour du côté du Nord de l’Europe ou consulter les archives de son prestigieux journal ou le site des postures vigilantes et critiques du genre : http://surmedicalisation.fr/

 

 

Omar Brixi

septembre 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

[1]L’Europe bannit 700 médicaments génériques testés en Inde LE MONDE daté du 28 07 2015

[2] C’est grâce à l’ ‘opposition aux brevets’ en Inde, pays qui produit de nombreux médicaments génériques, que les prix des combinaisons de première et deuxième ligne ont diminué, grâce à l’entrée sur le marché de nouveaux producteurs de génériques, site MSF

[3] Le médicament Clamoxyl est le princeps du médicament Amodex (nouveau nom commercial) ainsi que du médicament Amoxicilline Almus (dénomination commune internationale). — (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé, Répertoire des Groupes Génériques)

[4] Les médicaments génériques coûtent, en effet, en moyenne de 20 à 30 % moins cher que les spécialités de marque

[5] En 2013 en France, les génériques représentent près de 15% du marché en valeur et plus de 30% en quantité  « Challenge 2014 »

[6] Une liste modèle de médicaments essentiels au service des pays. OMS Mars 2013. La Liste modèle OMS des médicaments essentiels fournit un ensemble de médicaments sélectionnés, reconnaissables au niveau international, pour aider les pays à choisir comment traiter leurs besoins sanitaires prioritaires

 

 

 

Restez informé des actus et événements de l’IRPS !

Inscrivez-vous :
Erreur dans l'inscription à la newsletter

Armelle GAUTIER


Consultante Psychologue

Armelle Gautier exerce depuis 2009 à l'IRPS au sein du département Santé et Travail.

Déplier

Bernard CASSOU


Responsable du département IRPS Bien Vieillir - Professeur en Santé Publique

Bernard Cassou exerce depuis 2004 à l'IRPS en tant que responsable du département Bien Vieillir.

Déplier

Brigitte ROCHEREAU


Médecin Nutritionniste

Brigitte Rochereau exerce depuis 2011 à l'IRPS au sein du département Education et Promotion de la Santé, en tant que spécialiste nutrition.

Déplier

Charlotte MAIGNAN


Sophrologue Formatrice

Charlotte Maignan exerce depuis 2012 à l'IRPS au sein du département Santé et Travail, spécialisée dans la sophrologie et le bien-être.

Déplier

Christine DESSENNE


Formatrice en addictologie

Christine Dessenne exerce depuis 2008 à l'IRPS au sein du département Education et Promotion de la Santé, en tant que spécialiste des addictions.

Déplier

Colette FABRIGOULE


Directrice de Recherche CNRS

Colette Fabrigoule exerce depuis 2005 à l'IRPS au sein du département Bien Vieillir.

Déplier

Damien GALTIER


Diététicien Nutritionniste

Damien Galtier exerce depuis 2014 à l'IRPS au sein du département Education et Promotion de la Santé, en tant que spécialiste nutrition

Déplier

Florence HUTIN VAN THUY


Responsable du dpt IRPS Santé et Travail - Psychologue Clinicienne

Florence Hutin Van Thuy exerce depuis 2004 à l'IRPS en tant que reponsable du département Santé et Travail.

Déplier

Intervenant IRPS


selon le domaine d'intervention

De nombreux intervenants peuvent renforcer les effectifs en fonction du domaine d'action.

Déplier

Isabelle ANGLARET


Psychologue Clinicienne

Isabelle Anglaret exerce depuis 2005 à l'IRPS au sein du département Santé et Travail.

Déplier

Jean-Denis FAUXPOINT


Psychologue clinicien spécialiste du sommeil

Jean-Denis Fauxpoint exerce depuis 2010 à l'IRPS au sein du département Education et Promotion de la Santé, en tant que spécialiste du sommeil et du tabac.

Déplier

Marie GRARD


Psychologue du Travail

Marie Grard exerce depuis 2012 à l'IRPS au sein du département Santé et Travail.

Déplier

Marlène GALANTIER


Médecin Nutritionniste

Marlène Galantier exerce depuis 2010 à l'IRPS au sein du département Education et Promotion de la Santé, en tant que spécialiste nutrition.

Déplier

Martin DENOEUD


Formateur en activité physique

Martin Denoeud exerce depuis 2011 à l'IRPS au sein du département Education et Promotion de la Santé, en tant que spécialiste des TMS et de l'activité physique.

Déplier

Martine EJARQUE


Psychologue du Travail

Martine Ejarque exerce depuis 2012 à l'IRPS au sein du département Santé et Travail.

Déplier

Monique ARDOY


Intervenante IRPS

Monique Ardoy exerce depuis le commencement de l'IRPS et intervient sur la conférence sur le cancer du sein

Déplier

Omar BRIXI


Enseignant et consultant en santé publique

Omar Brixi exerce depuis 2006 à l'IRPS au sein du département Education et Promotion de la Santé, en tant qu'animateur, conférencier, conseiller et organisateur des matinales IRPS.

Déplier

Philippe LEROUX


Chef de service Gérontologie Clinique

Philippe Leroux exerce depuis 2005 à l'IRPS au sein du département Bien Vieillir.

Déplier

Régis GONTHIER


Chef du service de Gérontologie à l'hôpital Saint Etienne

Régis Gonthier exerce depuis 2005 à l'IRPS au sein du département Bien Vieillir.

Déplier
  • Armelle GAUTIER Consultante Psychologue
  • Bernard CASSOU Responsable du département IRPS Bien Vieillir - Professeur en Santé Publique
  • Brigitte ROCHEREAU Médecin Nutritionniste
  • Charlotte MAIGNAN Sophrologue Formatrice
  • Christine DESSENNE Formatrice en addictologie
  • Colette FABRIGOULE Directrice de Recherche CNRS
  • Damien GALTIER Diététicien Nutritionniste
  • Florence HUTIN VAN THUY Responsable du dpt IRPS Santé et Travail - Psychologue Clinicienne
  • Intervenant IRPS selon le domaine d'intervention
  • Isabelle ANGLARET Psychologue Clinicienne
  • Jean-Denis FAUXPOINT Psychologue clinicien spécialiste du sommeil
  • Marie GRARD Psychologue du Travail
  • Marlène GALANTIER Médecin Nutritionniste
  • Martin DENOEUD Formateur en activité physique
  • Martine EJARQUE Psychologue du Travail
  • Monique ARDOY Intervenante IRPS
  • Omar BRIXI Enseignant et consultant en santé publique
  • Philippe LEROUX Chef de service Gérontologie Clinique
  • Régis GONTHIER Chef du service de Gérontologie à l'hôpital Saint Etienne
Tous les intervenants

Contactez nous pour une intervention

Partager ce site sur vos réseaux sociaux favoris : Mentions Légales